19 degrés a la maison etes vous pret a respecter cette regle

L’hiver sur tout le territoire français est abominablement frisquet, survenant même à des températures négatives. Actuellement, il s’avère impossible de survivre avec une telle condition. Conséquemment, le chauffage des logements paraît incontournable durant les saisons froides en France. Par ailleurs, une recommandation gouvernementale qui vise à restreindre la température de chauffage pour 19°C s’impose pour tous les Français. Cette règle est décrite dans l’article R241 du code l’énergie en France. En outre, elle s’applique non seulement pour les particuliers, mais également pour tous les locaux : entreprises, écoles, bureaux ou autres.  Seuls les bâtiments d’ordre médical tels que les hôpitaux et dispensaires constituent une exception.

Restriction de la température de chauffage à 19 degrés : une économie énergétique assurée

 De base, en 1974, la raison de l’instauration de la loi limitant la température de chauffage était le premier choc pétrolier. À cette époque, la production d’énergie s’appuyait sur le brûlage des fiouls. La population était alors encouragée à réduire la consommation énergétique afin d’avoir une réserve pétrolière. Actuellement, la hausse alarmante des coûts énergétiques provenant de l’excès d’énergie destinée au chauffage est également considérable. D’où le maintien de la règle décrite dans l’article R241 du code de l’énergie.

Par ailleurs, le fait de surchauffer met en sourdine une grande somme à dépenser. Entre autres, il est à savoir que le chauffage occupe environ 50% à 66% de la consommation énergétique totale d’un foyer. Cependant, la loi, limitant le chauffage à 19°C est considérée comme un accommodement entre le coût énergétique lié au chauffage, le confort des résidents et les moyens de chauffage accessibles. Des économies peuvent alors être déduites de cette loi limitant le chauffage des bâtiments.

Risque couru suite au non-respect de la règle : une amende exorbitante

Il est certain que le gouvernement est convaincu que la température de 19°C est la température optimale pour tous les foyers et locaux. Malgré le fait que supporter les 19°C de chauffage peut paraître impraticable pour certaines personnes, seuls les locaux médicaux sont à l’exception de la règle. En cas d’existence des personnes vulnérables telles que les d’enfants ou les personnes âgées, il est possible de le varier cette température entre 17°C à 21°. La température de chauffage de 19°C est alors une moyenne prescrite par la loi.

D’ailleurs, se passer au-delà de la loi n’est quasiment pas acceptable ni tolérable, particulièrement en France, et pourra même causer d’autres ennuis. Comme la majorité des règles citées dans les codes, la violation de l’article R241-26 du code de l’énergie conduit également à un châtiment. Théoriquement, les foyers ou bâtiments appliquant un chauffage excédant les 19°C seront sanctionnés d’environ 1500 euros d’amende. Cette contravention de classe 3 peut s’appliquer aux contrevenants, sans discrimination.

Limiter l’utilisation du chauffage électrique chez soi : d’autres alternatives ?

Présentement, divers sont les moyens de chauffage possibles. En France, la majorité de la population se lance dans le chauffage électrique. Leur but est de détenir une température de confort durant les périodes froides, utilisant une technique très facile. En revanche, le chauffage électrique ne peut pas toujours être aussi simple et avantageux, car il présente également des impacts négatifs. Ceux-ci ne se limitent pas juste sur le domaine financier, mais endommagent également la santé humaine. Ainsi, chercher d’autres perspectives de chauffage est primordial. 

Chauffage électrique : onéreux et malsain

Approximativement, le tiers de la population Française se lance dans le chauffage électrique pour rendre leurs foyers habitables durant les périodes froides. Par ailleurs, le chauffage électrique très élevé est estimé comme une dépense benêt pour les résidents. Le coût d’achat du matériel de chauffage électrique peut paraître faible, mais le coût lié à son fonctionnement est dispendieux. De plus, avec le fait que ce type de chauffage entraîne un assèchement de l’air intérieur de la maison. Ce qui va certainement avoir des impacts sur le système respiratoire des résidents.

Fabrication de combustibles par soi-même : pourquoi pas ?

Pour faire face aux problèmes liés au chauffage électrique, il est subséquemment conseillé de trouver d’autres alternatives. Ceci doit être considéré afin de pouvoir vivre sainement à la maison durant les périodes hivernales tout en économisant. D’où, fabriquer ses combustibles par soi-même est l’une des meilleures solutions applicables pour éviter les effets nocifs du froid extrême envers les résidents. Cette technique se base sur l’utilisation de bois et de quelques matériels pas chers et à faciles à trouver.

À noter que le bois fait partie des matières les moins coûteux en France. Vis-à-vis de cela, il est fondamental d’être conscient que chaque degré de chauffage électrique réduit équivaut à environ 7 kilowattheures kWh d’économie énergétique. À présent, pouvoir réchauffer son logement avec une dépense minimale et sans risque pour la santé ne peut être qu’un plaisir.

Astuces supplémentaires pour maintenir la température de confort chez soi

Afin de garder la température de chauffage dans un bâtiment, il est recommandé de ne laisser aucun courant d’air y passer. Ainsi, fermer hermétiquement au maximum possible les portes et fenêtres de la maison est vivement conseillé. L’isolation des murs et du sol ne doit pas non plus être négligée. Finalement, pour avoir un air humide, les rideaux doivent être ouverts durant le jour et fermés la nuit.