La barbe une mode fashion chez les jeunes

La barbe gagne du terrain chez les hommes entre 25 et 40 ans.

Avec l’âge, on se rend compte que le rasoir est devenu plus une habitude chez les hommes de plus de 50 ans. Le développement des poils blancs y est peut-être pour quelque chose. Cependant, depuis 2016 et encore plus depuis le confinement, le marché des rasoirs masculins se porte très mal. Troqués contre une tondeuse à barbe, un peigne, une huile cosmétique ou un baume, la barbe est devenue le signe d’une virilité assumée d’autant plus fashion que les femmes tendent à l’apprécier.

Une mode quantifiable par l’explosion des barber shop

Le barbier traditionnel est revenu sur le devant de la scène depuis moins de 10 années. Les salons de coiffure pour homme en ont fait une spécialité qui fait littéralement gonfler le chiffre d’affaires des enseignes. Aujourd’hui, on se rend chez le barbier tout comme on souhaite se faire une coupe de cheveu. L’entretien du signe viril est devenu un phénomène de mode que l’on pensait perdu depuis l’époque de l’entre deux guerres.  

Certains jeunes y consacrent d’ailleurs un budget hebdomadaire spécifique. La barbe serait-elle un signe distinctif susceptible de plaire à la gente féminine ? A en croire les légendes, il faut croire que la barbe fait succomber les femmes.

Les différents types de barbe à la mode

A en croire les tendances, le petit bouc n’est pas ce que recherche la majorité des hommes. En société, certains groupes s’épanouissent du port de la barbe, c’est notamment le cas des Bikers, des musulmans et juifs traditionnalistes ou des hommes qui aiment fièrement prendre soin d’eux.

Ainsi, la mode distingue plusieurs types de barbe dont l’un a fait beaucoup parler de lui l’année dernière. Il s’agit de la « barbe queue de singe » née viralemment sur les réseaux sociaux et popularisée par un joueur de baseball US.

Parmi les barbes qui reviennent le plus à la mode, on conserve :

  • La grosse barbe bien fournie qui quant à elle a mis au goût du jour la mode de la moustache que vous pouvez observer au cœur de blogs dédiés à la cause.
  • La barbe de trois jours qui revient en force et permet de s’émanciper des lames de rasoir. Elle manifeste une volonté d’éviter les irritations tout en restant propre.
  • La barbe Van Dike qui s’identifie par une barbe à fleur de menton dont la moustache est séparée…

La barbe : un dress code de plus en plus visible en entreprise

La barbe est ainsi devenue un phénomène de société sans que l’on comprenne son emprise sociale.

Dans le milieu laboral, une barbe propre et bien taillée est aussi un gage de maturité sur le plan physique. Inconsciemment, certains recruteurs pourraient donner plus de crédit à une personne révélant un âge jeune mais dont l’anatomie affirme le contraire. Cette tendance à laisser coloniser le visage par les poils est donc une opportunité qu’exploitent certains cadres pour se valoriser au cœur des entretiens.

Gage de crédibilité, la barbe est donc un signe viril qui permet aussi d’affirmer sa personnalité en société.