Ionisation des aliments

Dans votre faim de gourmandise et de produits frais, avez-vous déjà entendu parler de l’ionisation des aliments. Actuellement, cette technique de stérilisation des aliments fait débat dans l’opinion pour ceux qui en ont déjà entendu parler.

Très populaire et décomplexée outre Atlantique, beaucoup de produits d’importations passent désormais par cette phase de décontamination des produits alimentaires en France.

Notre magazine en ligne vous dit tout sur une pratique méconnue et très discrète au cœur de l’industrie agro-alimentaire.

La conservation par ionisation : quand les radiations éliminent toute source de bactéries

La sécurité alimentaire des produits importés ou sensibles est d’une importance capitale. En effet, la santé des consommateurs en dépend largement notamment lorsque les normes éthiques diffèrent avec les pays hors Union Européenne.

L’ionisation des aliments supposent le traitement au cœur de bassin d’eau où les marchandises sont enfermés à l’intérieur de conteneurs pour être soumises à des radiations. Bien que l’eau fasse barrière et évite au personnel en charge de cette tâche d’être irradiée, la question fait débat quant à la nocivité de cette technique de stérilisation.

Sont concernées par cette pratique, une multitude d’aliments frais ou congelés débarquant de l’étranger :

  • Denrées carnées
  • Produits de la mer
  • Épices
  • Céréales
  • Pomme de terre…

L’ionisation qui consiste donc à désinfecter des produits soumis à radiation est-elle sans danger ? C’est une question taboue qui risque d’affoler le consommateur qui dans son inconscient peut comparer cette nouvelle mesure aux catastrophes nucléaires survenues dans le passé.

Comment reconnaître un produit ionisé ?

Beaucoup d’industriels communiquent timidement sur ce procédé de stérilisation soumis aux ondes radioactives. Cependant, il existe bien une législation ainsi qu’une façon de reconnaître les produits ayant subi ce traitement. En effet, les étiquettes-produits doivent donc mentionner d’office les caractères suivants : « irradié » ou « traité par rayonnements ionisants » lorsque le produit visé a été soumis à ce régime particulier.

A la lecture de l’étiquette, le terme « irradié » est tout de même surprenant. Très équivoque, il marque clairement que certaines denrées alimentaires sont soumises à un traitement très particulier à l’aube de la décennie 2020.

Que disent les autorités publiques à ce sujet ?

L’ionisation alimentaire est une pratique tout à fait légale et harmonisée au niveau européen. L’agence européenne de sécurité des aliments n’y voit aucun inconvénient tant que les établissements autorisés à mettre en œuvre ce processus communiquent clairement sur la pratique. La sécurité alimentaire qui prévaut dans ce cas-là est donc l’argument favorable pour permettre au consommateur d’ingérer des denrées sans risque de contamination. La méthode est d’ailleurs efficace à 100%. Pourtant, c’est le caractère et la soumission aux ondes radioactives qui nous rappellent les dangers de cette pratique.

A ce jour, aucune étude scientifique poussée n’est venue soumettre à contradiction le sujet avec pertinence. En effet, les recherches sont longues et les coûts sont très élevés pour décortiquer tout le processus à la loupe. Une chose est néanmoins certaine. L’ionisation des aliments est aujourd’hui garante de l’élimination drastique des bactéries contenus au cœur des aliments importés.

Autres articles

Les meilleurs enseignes de supermarchés en 2022