Liste des voitures hybrides rechargeables en 2021 !

Découvrez le guide des voitures hybrides rechargeables en 2021 !

Il est important de réduire les émissions de polluants provenant des parcs automobiles pour préserver l’environnement. Pour y parvenir, différentes solutions sont envisageables. Les voitures électriques sont notamment une vraie alternative.

Le respect de l’environnement est à juste titre une préoccupation majeure aujourd’hui.

Pour entamer la transition vers des véhicules plus respectueux de l’environnement, de nombreux constructeurs privilégient la technologie hybride rechargeable. Ce type de voiture inonde le marché avec une panoplie de modèles très intéressants. Ces engins sont d’ailleurs de plus en plus adoptés par les consommateurs.

Ici, découvrez les voitures hybrides rechargeables en 2021 !

Qu’est-ce qu’une voiture hybride rechargeable ?

Comme le véhicule hybride classique, le véhicule hydrique rechargeable (VHR) possède un moteur thermique et un moteur électrique. C’est un engin hybride électrique équipé d’une batterie de traction. Elle se charge par branchement à une source extérieure. On distingue deux grandes catégories de véhicules hybrides rechargeables.

Il s’agit du PHEV (Plug-in-Hybrid Electric Vehicle) et du EREV (Extended Range Electric Vehicles). Un véhicule hybride rechargeable est dit PEHV lorsque le moteur thermique et le moteur de traction agissent de concert pour animer le véhicule. Avec un véhicule hybride EREV par contre, seul le moteur électrique est connecté aux roues.

Le moteur thermique fournit de l’énergie à un générateur d’électricité seulement lorsque la batterie d’accumulateur a besoin d’être rechargée. Il est important de noter qu’avec le véhicule hybride rechargeable, le moteur électrique est plus puissant et la batterie a une capacité plus grande. Il est possible de faire un parcours de 30 km avec la batterie. C’est l’idéal pour les petites distances.

Les VHR PHEV ont une batterie pouvant être rechargée de manière externe sur le réseau électrique conventionnel par différents points de charge. Il peut se trouver au domicile, au travail, en voirie, dans les parkings publics, dans les stations-service, etc.

La batterie des véhicules hybrides rechargeables EREV est rechargée par embarquement grâce à un moteur essence. Il fonctionne seulement lorsque la batterie a besoin d’être rechargée.

La norme d’homologation NEDC (New European Driving Cycle)

La norme d’homologation NEDC a beaucoup fait parler d’elle ces dernières années. Elle est très populaire pour les polémiques qu’elle a créées sur les consommations fantaisistes. Sortie en juillet 1973, elle est le maitre étalon pour quantifier la consommation de carburant et les rejets de polluants d’un véhicule.

La France s’en servait notamment pour déterminer le barème bonus/malus. La norme d’homologation NEDC est un test qui se déroule en deux cycles : le cycle urbain et le cycle extra-urbain.

De façon pratique, le test consiste à mettre une voiture sur un banc de roulage et à la faire parcourir un trajet de 11,023 km avec une vitesse de 33,6 km/h au total (18,35 km/h sur le cycle urbain et 62,6 km/h sur la partie extra-urbaine). Les deux cycles se déroulent à une température entre 20 à 30 °C. La voiture est mise dans les conditions au moins 6 heures à l’avance.

Le test se réalise en 20 minutes, plus précisément en 1180 secondes. Les premières 800 secondes représentent le trajet en ville. Les secondes restantes simulent la conduite en zone extra-urbaine. La voiture doit préalablement avoir au moins 3000 km au compteur.

La particularité avec les voitures hybrides rechargeables, elles doivent effectuer deux fois le test. Une fois avec une batterie pleine et une fois autre avec une batterie vide. Pour avoir les chiffres définitifs, il faut faire une moyenne des deux parcours.

C’est un avantage pour le bilan global, car si la consommation est grande au deuxième passage, la consommation nulle du premier cycle peut considérablement réduire la moyenne.

Le nouveau cycle dit WLTP (Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedure)

Le nouveau cycle WLTP remplace depuis septembre 2017 la norme d’homologation NEDC. Présentant des conditions de tests plus représentatives, il succède au cycle NEDC qui est jugé trop théorique.

Comme avec le cycle NEDC, les tests WLTP se déroulent sur les bancs de roulage. La différence est que le cycle WLTP intègre des conditions de conduite plus proches de la réalité. En comparant les deux cycles, on remarque que le cycle WLTP présente les nouveautés suivantes :

  • Une vitesse moyenne plus élevée de 46 km/h contre 33,6 km/h auparavant ;
  • Une température de départ de 14 °C au lieu de 20 à 30° pour le cycle NEDC ;
  • Une durée de test plus grande passant de 20 à 30 minutes ;
  • Une distance d’essai qui passe de 11 à 23 km ;
  • Un temps d’arrêt qui ne représente que 13 % au lieu de 25 % pour le cycle NEDC ;
  • et une pointe de vitesse de 131 km/h contre 121 km/h pour le NEDC.

Évidemment, le nouveau cycle WLTP sert à exprimer de manière précise la consommation de carburant et les émissions d’une voiture. Il est généralement complété par un test RDE (Real Driving Emissions) réalisé sur voie la publique.

Le test RDE est fait pour calculer spécifiquement les rejets d’oxyde de carbone et de particules. L’objectif est de vérifier que les émissions d’oxyde d’azote satisfont les exigences européennes.

Liste des véhicules hybrides rechargeables

On distingue une panoplie de véhicules hybrides rechargeables disponibles sur le marché, mais ils n’offrent pas les mêmes avantages. Trouvez les meilleures voitures hybrides rechargeables de l’année 2021 !

Nouvelle Toyota Yaris Hybride (2020)

Avec la nouvelle Yaris Hybride, Toyota s’impose sur le marché des voitures à faible consommation. Il est déjà assez exceptionnel de conduire une voiture avec taux de consommation de 5L/100km. La nouvelle Yaris affiche un taux de 4,6 L/100 km. Ce score est tout simplement inédit. Si cette valeur est hallucinante, que faut-il penser des 3,6 L/100 km en ville ? C’est un record à nul autre pareil.

Cette voiture n’est pas en reste sur les autoroutes également. Elle affiche 6,2 L/100 km. Ces mesures sont prises par des outils certifiés ISO 9001. La nouvelle Yaris doit ses qualités exceptionnelles à sa motorisation hybride dont le géant japonais Toyota peaufine le principe depuis des dizaines d’années. Elle est dotée d’un moteur de 1,5 avec 92 chevaux (ch).

Il est associé à deux moteurs électriques. L’un peut entrainer les roues et apporter 79 ch. L’autre joue le rôle de générateur et d’unité de gestion du rapport de variation de la transmission à effet CTV (transmission à variation continue) par train épicycloïdal.

Toute la motorisation donne 116 ch. Ils n’ont évidemment aucun mal à propulser le poids de la voiture (1160 km). La Yaris possède une batterie lithium-ion d’environ 0,6 kWh.

Peugeot 3008 GT Line Hybrid

La Peugeot 3308 hybride rechargeable est le premier véhicule de la catégorie PEHV. Elle a été commercialisée en fin 2019. Le véhicule a connu une modification de style dès la fin de l’année de 2020. La voiture est disponible en deux versions (2 roues motrices pour 225 ch et 4 roues motrices pour 300 ch). Elle propose une autonomie électrique de 56 à 59 kilomètres.

La première version associe un moteur 1,6 PureTech de 180 ch à un moteur électrique à l’avant. En traction, elle est en mesure de développer jusqu’à 224 chevaux de puissance. La deuxième version ajoute un moteur électrique à l’arrière. Elle porte son moteur essence à 200 ch pour une puissance totale de 300 ch.

La Peugeot 3008 Hybrid rechargeable est équipée d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 13,2 kWh. Elle réalise une recharge complète en 5 heures et sa consommation est homologuée à 1,3 L/km. Cette consommation est assez intéressante sur le marché des voitures hybrides rechargeables.

Toyota RAV4 Hybride

Comme la Peugeot 3008 GT, la RAV4 Hybrid se décline en deux motorisations. La première possède deux roues motrices. Elle affiche jusqu’à 218 chevaux de puissance et permet d’atteindre 100 km/h en 8,4 secondes. La seconde possède 4 roues motrices pour 222 chevaux de puissance et un « 0 à 100 km » en 8,1 secondes.

Les deux motorisations possèdent un moteur de 2,5 litres avec 177 chevaux. La vitesse maximale est limitée à 180 km/h. Les estimations du cycle NEDC indiquent que la version 2 roues motrices de la RAV 4 hybride consomme en moyenne 4,5 L/100 km. La version 4 roues consomme 4,6 L/100 km.

Honda CR-V Hybrid

Animé par la technologie i-MMD et associant un moteur essence 2.0 à cycle Atkinson à deux moteurs électriques, le Honda CR-V Hybrid est sans doute le concurrent direct de la Toyota RAV 4 Hybrid. Le premier moteur joue le rôle de générateur et récupère l’énergie lors des freinages et des décélérations.

Selon les conditions, le second moteur peut jouer le rôle de complément pour le moteur thermique ou assurer le fonctionnement à 100 % électrique de la voiture.

La Honda CR-V Hybrid est dotée d’une batterie lithium-ion pour le stockage de l’énergie électrique. Son système de motorisation développe jusqu’à 184 chevaux. En version 2 roues motrices, le véhicule consomme en moyenne 5,3 L/100 km. Ce chiffre est de 5,5 L/100 km sur le modèle à 4 roues motrices.   

Les avantages d’une voiture hybride rechargeable

Propulsée par la communauté des constructeurs et des pouvoirs publics, la voiture hybride rechargeable fait de plus en plus d’adeptes. Les hausses remarquées dans les ventes de ces engins ces dernières années sont dues aux avantages de ce type de voiture.

Malus écologique

En 2021, c’est le malus écologique des voitures thermiques qui finance le bonus des voitures hybrides rechargeables. Le système bonus écologique favorise l’acquisition des voitures hybrides rechargeables. Les véhicules thermiques ne sont pas éligibles au bonus écologique.

Au contraire, ils sont soumis à malus écologique appliqué à partir d’une émission de 133 grammes de COpar kilomètres, selon le nouveau cycle WLTP. Les voitures hybrides rechargeables sont en dessous de cette valeur. Elles échappent au malus écologique.

Prime à la conversion

Pour encourager les personnes désireuses de remplacer leurs voitures polluantes par des modèles plus respectueux de l’environnement, l’état a mis sur pied une prime à la conversion. Cette dernière permet de recevoir une aide financière en mettant un ancien véhicule à la casse lorsqu’on achète un nouveau véhicule peu polluant. Le véhicule à détruire doit avoir une immatriculation antérieure à 2006 s’il est à essence. L’immatriculation doit être antérieure à 2011 s’il est diesel.

Exonération des frais du certificat

Le gouvernement multiplie les initiatives pour que les citoyens privilégient la voiture hybride rechargeable. Les personnes ayant ce type de voiture bénéficient d’une réduction sur le prix de la carte grise. Le pourcentage de cette réduction est fixé par chaque région. Il ne concerne que le prix du cheval fiscal. C’est justement cette rubrique qui constitue la plus grande partie du prix du certificat d’immatriculation.

Inconvénients des voitures hybrides rechargeables

Les voitures hybrides rechargeables présentent quelques inconvénients.

Temps de recharge

Les meilleures voitures hybrides ont un temps de recharge de 4 à 5 heures. Cette durée est nettement supérieure à celle nécessaire pour faire le plein d’essence. Lorsque l’utilisateur parcourt une longue distance en abusant du mode électrique, il risque de s’arrêter en chemin pour une recharge.

Il n’est pas toujours évident d’avoir suffisamment de temps pour des recharges qui durent des heures. Le temps de recharge d’une voiture hybride rechargeable pose un véritable problème. 

Limitation des kilomètres

Les fans de vitesse auront certainement du mal à s’épanouir avec une voiture électrique rechargeable. Tous les modèles connaissent une limitation de vitesse considérable. Leur vitesse maximale tourne généralement à 180 km/h. Cette mesure renforce la sécurité des usagers de la route.

Installation de bornes

Pour utiliser une voiture hybride rechargeable, il faut être en mesure d’installer des bornes de recharges. Ces installations peuvent être couteuses. Il faut contacter des professionnels pour une installation réussie. Aussi, les habitats collectifs ne sont pas toujours adaptés pour accueillir des bornes de recharges.

Prix de l’électricité en hausse

Le prix de l’électricité est un véritable inconvénient lorsqu’on utilise une voiture hybride rechargeable. La consommation de la voiture s’ajoute à celle des autres appareils électriques de la maison. Ceci peut donner une somme colossale à payer en fin du moi