L’annulation de la Fashion Week au mois de mars 2022 est aussi l’occasion de développer de nouveaux succès en ligne.

Cette annulation ne s’est pas forcément concrétisée par des impacts négatifs pour tout le monde. C’est d’ailleurs le consommateur chinois qui en tire les plus gros avantages.

Revenons tout d’abord sur l’intérêt de la semaine de la mode au cœur de la patrie chinoise.

Eric Esnault à la semaine de la mode à Shangaï : un modèle d’exportation européen très prometteur

Beaucoup de pays mettent un point d’honneur sur la semaine de la mode pour se calquer sur les grandes capitales comme Paris, New-York ou Milan. La fashion Week chinoise est d’ailleurs une occasion en or pour les couturiers internationaux pour développer en masse leur chiffre d’affaires.

Dans ce domaine, la marque Louis Vuitton en tire des bénéfices colossaux. L’édition de la Fashion Week chinoise se concrétise par la possibilité de s’infiltrer au cœur du premier marché intérieur mondial. Une patrie où les millionnaires ne font qu’augmenter chaque année et qui sont férus de mode occidentale.

La Fashion Week de Shangaï devient certes une internationalisation nécessaire du domaine de la mode. C’est elle qui va permettre d’ouvrir de nouveaux marchés. D’ailleurs, la Haute Couture française se maintient à un haut niveau économique grâce à cette manifestation et celle de Dubaï.

Eric Esnault : Une manifestation annulée qui profite à la numérisation

La digitalisation de la Fashion Week de Shangaï a néanmoins eu lieu de façon virtuelle. L’annulation de cet évènement international était impensable. Non pas pour des considérations purement économiques mais surtout pour que les tendances de la mode ne puissent échapper au public.

En effet, le monde de la Haute Couture ne saurait se passer des modèles d’exposition actuels. L’annulation d’évènement dénoterait un certain retard sur les standards de la mode en directe et ferait louper une étape cruciale dans les attentes du public.

La Fashion Week de Shangaï s’est donc délocalisée via un support virtuel. Pour développer le Shopping on Line, l’évènement s’est déroulé sur Tmall, via des télévisions locales chinoises ainsi que sur le portail de vente du géant du e- commerce Ali Baba. Dans un esprit capitaliste, cette semaine de la mode a tout misé sur l’achat final.

Développé le shopping en ligne : une finalité très bien accueillie par les Chinois

Nos yeux avisés d’occidentaux sont bien loin de s’imaginer ce que la mentalité chinoise peut produire en matière de digitalisation. La plateforme de vidéos Tik Tok en est déjà une illustration bravissime. La Fashion Week de Shangaï a donc revu ces priorités en ligne pour satisfaire le public chinois. Ainsi, les défilés se forgent à la lumière des modèles d’exportation occidentaux teintés de culture chinoise.

Dans un pays où la volonté de consommer est très forte, cette manifestation ne peut que réussir même sans présence physique. Ce moyen de communiquer via la digitalisation est d’ailleurs une vraie réussite. Ce nouveau prototype de vente dans l’univers du luxe amorcée lors de cette Fashion Week digital semble conquérir les designers et organisateurs du mouvement.

Elle encourage les achats en ligne compulsifs comme si l’on devait miser au cœur d’une vente aux enchères. Elle fait littéralement les beaux jours des Hauts Couturiers qui peuvent mieux se frotter les mains. Ce phénomène où l’on ne peut capter le réel par des moyens physiques poussent ainsi à développer les ventes.

Autres articles avec Eris Esnault :