La Brazza Fashion Week : une première inédite au cœur de l’Afrique

Vous connaissiez tous les grandes places de la mode comme Paris, Milan ou New York. Dans un cadre beaucoup plus détendu et tropical, la Fashion Week s’invite dans l’ancienne capitale du Congo Belge en ce mois d’avril.

Une façon de revisiter la tradition congolaise au cœur de cette Fashion Week très exotique. Vous connaissiez peut-être le style qui découle des Sapeurs congolais dans cette région du monde qui s’exprime même dans les rues de la capitale parisienne.

Brazzaville est aussi là pour vous montrer que la capitale de la mode africaine a bien son identité et son charme à elle.

Le Congo indéfiniment le pays de la mode et de la sape

Présentateur TV au costard et chapeau extravagant teinté de wax, le tissu traditionnel local, nous avons tous aperçu un jour des bonhommes dans le quartier château rouge du XVIIIe arrondissement de Paris très chic et bien vêtu. C’est dans un festival quasi similaire que Brazzaville s’exprime en organisant cette spéciale Fashion Week 100% africaine qui relie les représentant de trois pays : le Congo Brazza, Kinshasa et le Gabon.

De quoi émerveiller les yeux grâce au style démesuré que les stylistes mettent en œuvre. La coutume locale veut que lorsqu’on s’habille, on soit remarqué. Cette expression de la mode est donc l’occasion de briller sur scène puis aussi d’afficher des coupes afros très originales. Une Fashion Week qui certainement ne manquera pas d’être aussi regarder d’un œil attentif par la communauté africaine en métropole ainsi que par les afro-américains.

En effet, le Congo inspire de plus en plus par sa musique originale qu’incarne Maître Gim’s connu désormais aux quatre coins du monde ainsi que par sa mode. Chaque congolais le démontre d‘ailleurs en France en étant l’ambassadeur du style de son pays.

Une pointe d’honneur à la tradition et à la modernité au cœur du berceau de la mode africaine

La mode congolaise est très exubérante et tente de symboliser avant tout la richesse et la réussite dans une société frappée par la misère. Les zappeurs congolais pauvres ne s’en cachaient pas. Quitte à manger un seul bol de riz nature dans la journée, la sape c’est ce qui compte. La société des ambianceurs et personnes élégantes inspirent tout ce mouvement né dans l’ex-Zaïre mais de l’autre côté du fleuve Congo.

Néanmoins, cette Fashion Week africaine tend à mettre à l’honneur l’humilité après une période Covid éprouvante en Afrique. Cette remise en question a vu d’ailleurs d’étonnantes robes défilées dont l’une qui a retenu particulièrement l’attention des participants. Une robe très belle entièrement orné de papier journal. Une façon d’éveiller les consciences et de rappeler que les défis de demain sont aussi très importants pour le peuple congolais.

Cette Fashion Week d’un genre nouveau est peut-être pour les mois futurs l’occasion de découvrir la mode au cœur d’autres cultures où la mode est très importante. En effet, la Côte d’Ivoire, le Sénégal ou le Ghana pourrait également faire leur grande entrée dans l’univers de la mode.  

Autres article:*

C’est quoi une fashion week