Tom Ford dynamise la Fashion Week de New York

Cette année, le créateur américain Tom Ford a pour rôle de superviser la Fashion Week de New York. Diversité des défilés et raccourcissement du calendrier sont au rendez-vous.

Nommé au mois de juin dernier à la présidence du CFDA (syndicat américain de la mode), le créateur Tom Ford a pour rôle de superviser la Fashion Week de New York, qui a débuté vendredi. Cette année, la semaine de la mode américaine met l’accent sur la diversité et le renouvellement des défilés, contrairement aux années précédentes.

Tom Ford a par ailleurs décidé de raccourcir, avec le CFDA, le calendrier de la Fashion Week à cinq jours, au lieu de sept, pour rendre l’événement plus dynamique, a ainsi expliqué Steven Kolb, PDG du CFDA :

« Une semaine raccourcie est plus économique et expéditive pour les invités, particulièrement ceux qui viennent de loin ».

Disparition des créateurs américains

Dans une interview donnée au magazine Vogue, au mois d’août, Tom Ford a confié :

« Je veux une exposition globale à la créativité qu’on trouve à New York. Tout est trop auto centré dans ce pays. Donc les designers vedettes américains s’en vont. Virgil Abloh, où est-il ? Chez Vuitton ».

Virgil Abloh n’était pas le seul à s’être envolé vers la France pour ses défilés. Les marques comme Thom Brown et Altuzarra, entre autres, ont également pris leurs billets pour d’autres destinations. Le calendrier new yorkais commençait d’ailleurs à se retrouver de plus en plus vide par manque d’événement.

La diversité au rendez-vous

L’arrivée de Tom Ford à la tête du calendrier de la Fashion Week de New York signe le retour de Tommy Hilfiger après trois ans d’absence. Rihanna revient également avec sa ligne de lingerie à succès Savage x Fenty mais d’autres créateurs tels que Virgil Abloh (Off-White) et Kerby Jean-Raymond (Pyer Moss) rejoignent le calendrier. La créatrice chilienne Maria Cornejo est également de la partie.

Dans une interview donnée au Women’s Wear Daily (WWD), Tom Ford a déclaré qu’il voulait davantage de diversité sur tous les plans, que ce soit de la diversité culturelle, morphologique, et même liée à l’âge. De son côté, Steven Kolb a expliqué :

« La diversité, l’inclusion et le bien-être des mannequins sont des éléments-clés de notre démarche, tout comme le fait de présenter des jeunes talents ».

Laisser un commentaire